Points saillants du 523e Conseil Central de la FAECUM

Points saillants du rapport du Conseil d’administration :

1. Bonification des services couverts par les assurances :
• Le taux sera fixe pour les deux prochaines années ;
• Les contraceptifs oraux et les antidépresseurs sont maintenant remboursés ;
• Le montant remboursé pour les consultations psychologiques sont passé de 50$ à 80$ par consultation, pour un total annuel de 800$ remboursable par votre couverture d’assurance;
• Vous avez maintenant accès à un service juridique ;
• Le tout pour une augmentation de 13$ par session, ce qui totalise une augmentation de 39$ annuellement.

Points saillants du plan de la Secrétaire Général 2016-2017

1. Plan de développement durable :
• La FAECUM prévoit augmenter la présence des officiers et officières sur les campus délocalisés;
• Ces derniers se sont aussi engagés à mettre en place un plan de développement de services spécifiques aux cycles supérieurs.

2. Participation des femmes dans les instances universitaires :
• Il y aura un nouveau rapport de recherche concernant l’implication des femmes à l’Université de Montréal ;
• Deux journées seront organisées sur le thème de « jeunes femmes et démocratie » ou « jeune femmes leaders », ceci afin de valoriser l’implication féminine et de bien outiller les femmes dans la réalisation de leurs activités académiques et extracurriculaires.

3. Santé mentale
• Il y a eu plus de 10 000 participants à l’enquête « Ça va », portant sur la santé mentale des étudiants et étudiantes de l’Université de Montréal ;
• L’analyse des données recueillies sera réalisée cette année, des recommandations seront formulées et présentées au Conseil Central ;
• La FAECUM désir mettre en place une enquête similaire pour chaque association étudiante du campus. Celle-ci permettra la formulation de recommandations adaptées à la réalité de chacun des programmes de l’Université de Montréal
Points saillants du rapport du Coordinateur à la Recherche Universitaire

1. Représentation étudiante
• La FAECUM veut assurer le point de vue des étudiants et étudiantes lors de la restructuration des organismes subventionnaires fédéraux (OSF) ;
• La FAECUM veille à ce que des sièges soient réservés aux étudiants et étudiantes sur les conseils des trois fonds de recherches du Québec ainsi que sur le comité intersectoriel étudiant (CEI), ce dernier ayant comme mandat de conseiller le scientifique en chef du Québec, monsieur Rémi Quirion.

2. Propriété intellectuelle, communication et promotion de la recherche et libre accès
• La FAECUM continue d’informer les étudiants et les étudiantes concernant leurs droits en matière de propriété intellectuelle ;
• La FAECUM prévoit mettre en place des activités faisant la promotion des travaux de recherches des étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs de l’Université de Montréal ;
• La FAECUM veut s’assurer que l’Université de Montréal fournisse l’accès à la littérature académique.

Points saillants du rapport du coordonnateur aux affaires académiques de cycles supérieurs

1. Cheminements internationaux
• Pour les étudiants et étudiantes désirant opter pour un cheminement académique à l’international, la FAECUM a pour ambition de produire et d’adopter un discours concernant la mobilité étudiante au deuxième cycle universitaire ;

2. Insertion professionnelle
• La FAECUM participe au comité de pilotage pour une enquête portant sur les compétences doctorales. L’objectif derrière cette initiative est la mise en valeur des compétences recherchées sur le marché du travail et acquises par les doctorants et doctorantes;
• La FAECUM désir produire et adopter un discours portant sur l’insertion professionnelle ;
• De plus, elle a annoncé qu’aurait lieu la seconde édition de la semaine des cycles supérieurs en 2017. Parmi les activités annoncées : ateliers, concours, tables rondes, activité de réseautage, etc.

3. Suivi du cheminement académique et de l’encadrement

• La FAECUM désir rendre obligatoire l’utilisation d’un plan global d’étude, incluant la signature de la directrice ou directeur de recherche. Celle-ci est en négociation avec les instances concernées de l’Université de Montréal.
4. Examen général de synthèse

• La FAECUM travail à ce que les pratiques concernant les examens généraux de synthèse soient mieux encadrées à l’Université de Montréal et que les étudiants et étudiantes au doctorat soient mieux informés en la matière.

5. Doctorats professionnels

• La FAECUM veille à ce que la création des nouveaux doctorats professionnels (DEPA) soit encadrée par des balises claires et désir dresser un portrait du financement reçu par les étudiants et étudiantes y étant inscrits.

6. Évaluation de l’enseignement

• L’Université de Montréal a retiré la section commentaire des évaluations de l’enseignement, ceci afin de limiter les coûts de retranscription. L’Université veut à présent implanter un logiciel d’évaluation de l’enseignement en ligne ;
• La FAECUM désir s’assurer que cette nouvelle manière de procéder respectera :
a. L’anonymat des étudiants et étudiantes ;
b. Le retour des commentaires écrits ;
c. La flexibilité de l’évaluation ;
d. Qu’elle favorisera un taux de participation adéquat ;
e. Et qu’elle ne favorise aucune mesure coercitive afin d’assurer le taux de participation des étudiants et étudiantes.

Points saillants du rapport de la coordonnatrice aux affaires universitaires

1. Espace de bureau

• En ce qui concerne les espaces de bureaux réservés aux étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs, malheureusement ceux-ci demeureront limités jusqu’aux déménagements.
Population aux besoins particuliers

1. Étudiants et étudiantes en situation d’handicap
• La FAECUM évalue les services offerts à l’Université de Montréal afin de les comparer à ceux des autres universités canadiennes ;
• La FAECUM aimerait travailler avec les associations étudiantes de l’université afin de déterminer et régler les problèmes ponctuels que vivent cette population ;
• La FAECUM fera le suivi concernant la nouvelle politique cadre sur l’intégration des étudiants et des étudiantes en situation d’handicap de l’Université de Montréal.

2. Parents étudiants
• L’Université de Montréal s’est doté d’un plan d’action pour la conciliation études-famille
• De plus, leur site internet sera mis-à-jour afin que l’onglet études-famille soit plus accessible.

3. Étudiants et étudiantes autochtones
• La FAECUM veut effectuer une comparaison entre les différents services offerts à l’Université de Montréal et ceux offerts dans les autres universités canadiennes.

4. Étudiants et étudiantes internationaux
• Un focus group avait été organisé l’an dernier afin de cibler les problématiques vécues lors des renouvellements de permis d’étude. Les données recueillies demeurent à être colligées ;
• L’objectif poursuivi est de faciliter le renouvellement du permis d’étude.

5. Étudiants et étudiantes trans.
• La recension des toilettes non-genrées de l’Université de Montréal est presque complétée ;
• La FAECUM a pour objectif l’amélioration de la condition des personnes trans à l’Université de Montréal.

Points saillants du rapport du coordonnateur aux affaires externes

1. Étudiants internationaux
• En ce qui a trait à l’augmentation des frais de scolarités pour les étudiants et étudiantes internationaux ;
• Objectif : que le gouvernement ne hausse pas les frais de scolarité des étudiants et étudiantes internationaux au-delà de l’indexation prévue ;
• La FAECUM propose la mise en place d’un crédit d’impôt pour le remboursement des frais de scolarité des étudiants et étudiantes qui demeurent au Québec après leurs études.

2. Compensation financière des stages
• La FAECUM désir collaborer avec les associations étudiantes de l’Université de Montréal afin d’obtenir des compensations financières pour les stages et les internats obligatoires pour l’obtention du diplôme.
3. Transport en commun
• La position de la FAECUM concernant le critère de l’âge afin d’avoir accès au tarif étudiant a été adopté. Toutefois, il faudra attendre la fin de la restructuration de l’Agence Métropolitaine de Transport (AMT) et l’adoption de la Loi 76.

4. Campagne « sans oui, c’est non »
• La campagne de sensibilisation contre les violences à caractère sexuel, « sans oui, c’est non » a pris une ampleur nationale !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s